ADIEU WIEN ou
LES RESCAPES DE L'APOCALYPSE JOYEUSE



Une pièce de Michal Laznovsky
Traduit en français par Maxim Forest et Frederika Smetana
Avec Frederika Smetana et André Le Hir

Voir les dates
Adieu Wien ou les rescapés de l’Apocalypse joyeuse      UN JOUR EN FOUILLANT DANS L'HISTOIRE de la littérature, j'ai rencontré, sur le flanc des Pyrénées, un certain Franz Werfel, un pragois de souche, tout comme moi. Ce célèbre écrivain, grand habitué des cafés de Vienne, se trouvait le 13 septembre 1940, dans ce massif du sud de la France avec son épouse, Alma Mahler, la célèbre veuve de Gustav Mahler. Que faisaient-ils là?

Adieu Wien ou les rescapés de l’Apocalypse joyeuse      CES DEUX GRANDES FIGURES si représentatives de la vie intellectuelle d’Europe Centrale, dont Vienne représente l’un des piliers, se sont retrouvées, parmi tant d’autres, qu’ils soient célèbres ou anonymes, en train de fuir leur monde. La civilisation qu’ils ont contribuée à construire n’est plus qu’un champ de ruines.

Dans cette pièce, je me suis amusé à mettre en parallèle les grandes raisons politiques avec les destins concrets des hommes, ces hommes qui vivent des petites histoires d’hommes, avec leurs peurs, leurs joies. En quête de leur grandeur d’homme. Ils ont connu le succès et la gloire et les voilà désormais traqués comme des bêtes, sans comprendre pourquoi.
Michal Laznovsky

Adieu Wien ou les rescapés de l’Apocalypse joyeuse       "Est Mitteleuropéen tout homme que la division de notre continent blesse, touche, gêne, inquiète et oppresse." (Le rêve de Mitteleuropa, György Konrad).

     PARTENAIRES

     DATES DU SPECTACLE : Aucune programmation en cours