Association Hôtel Europa Golem Théâtre - 38710 Mens - Accueil
Association Hôtel Europa Golem Théâtre - 38710 Mens - Présentation
Association Hôtel Europa Golem Théâtre - 38710 Mens - Agenda
Association Hôtel Europa Golem Théâtre - 38710 Mens - Nouvelles créations et autres actualités
Association Hôtel Europa Golem Théâtre - 38710 Mens - Créations disponibles
Association Hôtel Europa Golem Théâtre - 38710 Mens - Golem Théâtre en images
Association Hôtel Europa Golem Théâtre - 38710 Mens - Partenaires et liens
Association Hôtel Europa Golem Théâtre - 38710 Mens - Contact

Hôtel Europa et Golem Théâtre

La Compagnie Golem Théâtre est née à Prague en 1997 sous l’impulsion de Michal Laznovsky et de Frederika Smetana. Elle est composée d’acteurs et de musiciens de diverses nationalités afin de rapprocher des artistes restés trop longtemps isolés de chaque côté du “mur”.


La compagnie a jeté l’ancre au gré de ses aventures artistiques de Prague à Paris (Saison tchèque), Bruxelles, Grenoble, Mulhouse (La Filature), Avignon (Chêne noir), Blois (Halle aux grains), Tours, Marseille (Théâtre Toursky, Théâtre de Lenche), Lyon (Théâtre des Célestins)…

C’est afin de donner à la troupe un port d’attache en France, qu’a été créée en 2003 l’association Hôtel Europa dans le Trièves (Isère). Depuis 2010, elle est en Résidence de création avec le soutien du Conseil général de l’Isère.


Souvent inspirés par la littérature et l’histoire du XXe siècle – des auteurs de la Mitteleuropa du cabaret “Fin du monde chez Gogo” aux témoignages des anciens enfants d’Izieu – les spectacles mêlent les nationalités, les accents, et la musique qui y joue un rôle essentiel : jazz, fanfares, chansons des cabarets, créations sonores et musicales originales…

Le projet L’Europe sans bagage

Le projet “L’Europe sans bagage” aborde, à travers des créations théâtrales, le thème de l’exil et de la situation des réfugiés autour de la Seconde Guerre mondiale. Initié à Prague, puis poursuivi en région PACA, ce projet est mené en Rhône-Alpes depuis trois ans avec le soutien de la Région Rhône-Alpes et de la DRAC. Il permet de créer des ponts entre acteurs culturels et mémoriels.


Expositions, rencontres, ateliers pédagogiques et représentations scéniques constituent un espace de réflexion autour d’une Mémoire encore très proche.

Certaines formes théâtrales “légères” peuvent être présentées dans des lieux atypiques ou peu équipés, permettant ainsi d’atteindre des publics parfois éloignés de l’offre culturelle.

Michal Laznovsky, auteur dramatique, traducteur, metteur en scène

Auteur dramatique, traducteur, metteur en scène, il a longtemps travaillé dans l’un des théâtres les plus connus de Prague : le Théâtre Réaliste. C’est là qu’il participera à l’un des spectacles-clef des évènements de 1989 : Respublica, qui retrace l’histoire démocratique de la Tchécoslovaquie.


Il a écrit une douzaine de pièces de théâtre dont certaines, interdites sous le régime communiste, ont été publiées et représentées à Prague après 1989.

En 1992 il reçoit le prix Radok (Les Molières tchèques) pour sa pièce Philoctète abandonné, En 2000, il reçoit le prix F. Langer pour un recueil de nouvelles : Histoires de Prague et des alentours.


Il est aussi l’auteur d’une dizaine de pièces radiophoniques (il reçoit le prix des auditeurs en 1987 pour sa pièce Les Jardiniers), ainsi que de scénarios pour la télévision et le cinéma (avec Vera Chytilova). Il est également l’auteur d’adaptations pour le théâtre.


En 1991, il obtient une bourse à la Maison des Ecrivains de St-Herblain où il écrit la pièce Le Mensonge, publiée chez Acoria (2012). En 1994 il est accueilli au Nouveau Théâtre d’Angers dans le cadre des programmes Courants d’Est.


Il a traduit et publié en tchèque des pièces de V. Novarina, B.-M.Koltès, E.E. Schmith, P. Claudel, E. Cormann, J.-C. Carrière, Y. Reza…


Depuis 2000, il est chargé de cours d’écriture théâtrale à l’Académie Supérieure de Théâtre de Prague.


Entre 1992 à 2012, il est responsable de différentes émissions culturelles de la radio nationale tchèque.


Casablanca ’41 est son premier texte théâtral écrit directement en français.

Frederika Smetana

Metteur en scène et comédienne, elle a joué, en France, Claudel, Camus, Anouilh. À Prague, elle a travaillé avec Petr Forman (La fiancée vendue), Ivo Krobot (Moi qui ai servi le roi d’Angleterre, d’après B. Hrabal) au Théâtre National de Prague. Elle a assisté en 2001 et 2002 Daniel Mesguich pour la création de l’opéra de Laurent Petitgirard, Elephant man, à Prague puis à Nice.


Elle a interprété le rôle de Jeanne dans l’oratorio Jeanne d’Arc au bûcher de Honegger-Claudel aux côtés de Michel Favory, de la Comédie française, à la salle Smetana, avec l’orchestre et les chœurs de la Ville de Prague, sous la direction de Serge Baudo. Elle est récitante dans le Roi David toujours aux côtés de Michel Favory et Serge Baudo. Elle a tourné pour la télévision et le cinéma aux côtés de Francis Huster, Daniel Auteuil ainsi que pour des productions tchèques.


Après la Révolution de velours, elle est responsable de la programmation Théâtre et Danse aux côtés d’Olivier Poivre d’Arvor à l’Institut français de Prague.


Elle intervient régulièrement dans le cadre de séminaires concernant la problématique Histoire/Mémoire dans le cadre du projet “L’Europe sans bagage”. Elle a traduit plusieurs textes de Michal Laznovsky et d’auteurs tchèques destinés aux créations de la compagnie.